Professeurs et professionnels Conférences PEP

Le CNFS contribue à améliorer les services de santé par la formation continue des professionnels francophones de la santé. À cet effet, le programme d’excellence professionnelle (PEP) mené par le CNFS-Volet Université d’Ottawa vise l’amélioration des connaissances des professionnels, des gestionnaires et des étudiants par des conférences-midi portant sur différentes thématiques. Les participants peuvent assister aux conférences présentielles ou se brancher par vidéoconférence ou webinaire.

Ne laissez pas s’éteindre votre cerveau. Sept règles pour éviter la démence

Date : Le 15 janvier 2020        Heure : 12 à 13 h

Dr Antoine M. Hakim, O.C., MD, Ph.D.
Professeur émérite en neurologie
Institut de recherche sur le cerveau, Hôpital d’Ottawa et Université d’Ottawa

Les données récentes indiquent clairement que les maladies vasculaires, combinées à d’autres facteurs aggravants, sont responsables de la grande majorité des démences. Par conséquent, chaque individu a la possibilité de diminuer ses chances de souffrir de perte de mémoire. Cette conférence aura pour objectif de décrire les sept règles que l’on peut suivre pour diminuer notre vulnérabilité à la démence.

Changements climatiques et impacts sur le système de santé – Comment s’y préparer ?

Date : Le 12 février 2020             Heure : 12 à 13 h

Dr Éric Notebaert, MD, M.Sc.
Urgentologue
Professeur agrégé, Faculté de médecine Université de Montréal

  • Identifier les impacts des changements climatiques sur la population et le système de santé, tels que la pollution, la chaleur extrême, les zoonoses et les catastrophes.
  • D’écrire l’adaptation nécessaire du système de santé à ces changements.
  • Cerner les actions de nos institutions de santé qui permettraient de diminuer l’impact de l’environnement.

* Note aux médecins (sur place ou par vidéoconférence) : Cette activité de formation professionnelle continue est reconnue par Médecins francophones du Canada pour 1 heure de crédit de catégorie 1. Médecins francophones du Canada est un organisme agréé par le Collège des médecins du Québec.

La prestation de soins sensibles aux traumatismes : quand le passé s’ingère dans votre pratique

Date : Le 10 mars 2020        Heure : 12 à 13 h (heure de l’Est)

Mélanie Joanisse, C.Psych, Ph.D.1
Paul Greenman, C.Psych, Ph.D.2

Psychologue1, 2
Hôpital Monfort 1, 2
Cofondatrice de l’Équipe de santé psychologique d’Orléans1
Professeur clinique à l’Université d’Ottawa1
Professeur clinique à l’Université du Québec en Outaouais1, 2

Lors de cette conférence, la notion de traumatisme et de leur importante prévalence chez nos patients (environ 75 % des individus) sera discutée. Nous explorerons l’étude charnière CDC-Kaiser Permanente Adverse Childhood Experiences (ACE ) Study, qui a mis en relief que plus un individu est exposé à des expériences de maltraitance ou négligence en enfance, plus il est à risque de développer certaines maladies physiques (p. ex. maladies pulmonaires et cardiaques) et mentales (p. ex. dépression et anxiété). Nous exposerons la façon dont ce type d’expérience module le cerveau, le système immunitaire, les comportements (p. ex. instabilité, comportements autodestructeurs, difficultés de prise en charge) et les relations (avec l’entourage et les professionnels de la santé). Pour terminer, il y aura présentation de cas typiques souvent étiquetés de patients « difficiles » ou « résistants », suivie d’explications par rapport à la façon dont l’approche centrée sur les traumatismes subis peut nous permettre de comprendre autrement ces réactions.

Le développement et la mise en oeuvre d’une formation par simulation en supervision avancée pour la préparation des préceptrices novices en sciences infirmières

Date : Le 29 avril 2020        Heure : 12 à 13 h (heure de l’Est)

Michelle Lalonde, M.Sc.Inf., Ph.D.
Infirmière
Professeure adjointe
École des sciences infirmières, Faculté des sciences de la santé
Université d’Ottawa

En sciences infirmières, le rôle des préceptrices est important dans le développement de compétences et connaissances des étudiantes en stage clinique et des nouvelles infirmières diplômées en préparation à l’entrée dans la profession. Par contre, les préceptrices n’ont habituellement pas les assises théoriques et pratiques pour forger leur enseignement. Basé sur la théorie de Bandura, le concept du sentiment d’auto-efficacité en enseignement suggère qu’offrir aux professeurs l’opportunité de pratiquer et de bien maîtriser des expériences reliées à leurs rôles pourrait positivement influencer leurs croyances en leur capacité d’enseigner, ce qui pourrait avoir un effet positif sur l’apprentissage d’un apprenant. La simulation a l’avantage d’être une méthode interactive qui offre aux apprenants la possibilité de pratiquer dans un environnement réaliste et sécuritaire.

Le but de ce projet était de développer, mettre en oeuvre et évaluer l’effet de la participation dans deux simulations en supervision avancée sur le sentiment d’auto-efficacité des préceptrices novices en sciences infirmières.

 

Pour de plus amples informations ou pour vous inscrire à une conférence, veuillez envoyer un courriel au [email protected]