À l'affiche

Conférence PEP – le 11 décembre 2018

le 26 nov., 2018 Partagez

L’axe microbiote-intestin-cerveau et la santé mentale : quand le stress et la nutrition s’en mêlent

présenté par Marie-Claude Audet, Ph. D., professeure adjointe de l'Université d’Ottawa

Les maladies mentales touchent près de 20 % de la population canadienne. Malheureusement, l’efficacité des traitements disponibles est limitée, principalement dû au fait que les mécanismes sous-jacents à ces maladies demeurent méconnus. Des recherches récentes révèlent que les microbes vivant dans le tractus digestif (le microbiote intestinal) communiquent avec le cerveau et pourraient jouer un rôle clé dans l’émergence et le développement des maladies mentales. Ces découvertes ouvrent la porte à des études évaluant l’efficacité des interventions nutritionnelles ciblant le microbiote intestinal (par exemple les probiotiques ou les prébiotiques) dans la prévention et le traitement des maladies mentales. Des études menées dans mon laboratoire démontrent que des changements au sein de populations spécifiques de bactéries intestinales chez des individus stressés sont reliés à une augmentation des facteurs inflammatoires et à la sévérité des symptômes dépressifs et anxieux. Ces résultats seront discutés dans le cadre de cette conférence, ainsi que le potentiel des probiotiques et des prébiotiques à diminuer les symptômes dépressifs et anxieux et à améliorer la santé mentale.