À l'affiche

CONFÉRENCE PEP

le 18 oct., 2017 Partagez

Favoriser l'adoption de l'activité physique auprès des personnes atteintes de troubles mentaux sévères : une étude de cas à l'Hôpital Montfort

présenté par Eva Guérin, Ph. D. et Jean Pierre Dupuis, IA de l'Hôpital Montfort

23 octobre 2017 de 12 h à 13 h
Édifice Fraser, FA-386

Les personnes souffrant de troubles de santé mentale sévères ont des difficultés importantes sur le plan psychologique, cognitif, et social. On remarque souvent des niveaux élevés d’obésité et un état de santé physique diminué. L’activité physique (AP) a le potentiel d’améliorer la qualité de vie par le biais d’une amélioration de la santé physique et d’une réduction des difficultés psychiatriques et sociales. En dépit de ces bienfaits, un grand nombre de personnes atteintes de troubles de santé mentale sévères présentent un mode de vie sédentaire. Ainsi, l’Équipe communautaire de traitement intensif (ÉCTI) de l’Hôpital Montfort a mis en œuvre un programme d’AP individualisé à leur clientèle qui a fait l’objet d’une étude pilote. Lors de cette conférence, nous présenterons des résultats importants concernant les objectifs principaux de cette recherche, soit documenter les éléments facilitateurs de ce programme (nature de l’intervention) ainsi que les déterminants motivationnels et les bienfaits biopsychosociaux.